Evaluez votre capacité d’emprunt

Evaluer sa capacité d'emprunt

La capacité d’emprunt d’un ménage dépend de son taux d’endettement. Le taux d’endettement correspond à la part des revenus consacrée au remboursement des dettes et les loyers.

En cas d’emprunt immobilier, le taux d’endettement est systématiquement calculé par les banques, car c’est ce taux qui leur permet de fixer la capacité de remboursement mensuel et par suite la capacité d’emprunt du foyer.

Le revenu se calcule en cumulant l’ensemble des salaires nets du foyer, les bénéfices d’activités non salariées, les revenus fonciers perçus, les rentes et pensions perçues à échéance fixe, certaines dans leur principe et leur montant, les allocations sociales.

Les dettes se calculent en cumulant les remboursements mensuels de l’ensemble des crédits en cours, crédits automobiles, crédits à la consommation, crédits immobiliers, les pensions versées, les loyers. S’agissant d’un financement destiné à se substituer à un loyer il conviendra de déduire le montant de celui-ci.

Le taux d’endettement est égal au rapport dettes/ revenus. Les relevés bancaires peuvent servir à justifier les calculs.

Les banques considèrent qu’un taux de 33% correspond à un taux maximum qu’il convient de ne pas franchir sauf exception, pour éviter tout risque de surendettement.

Evaluer capacité d'emprunt
Evaluer capacité d'emprunt

Pour des revenus importants les banques accepteront des taux pouvant aller jusqu’à 40 %, alors que pour des ménages à revenus plus faibles les banques analyseront avec beaucoup d’attention leur situation annuelle dès que le taux dépasse 30 %. Dans ce cas elles déterminent «le reste à vivre» (c’est à dire la différence revenus -dettes- charges récurrentes) par membre du foyer composant le ménage, le seuil minimum obtenu doit dépasser 4000 € à 5000 € annuel.

La calculette vous permet de déterminer l’emprunt maximum auquel on peut souscrire après avoir déterminé l’échéance d’emprunt maximale pour ne pas dépasser votre taux d’endettement sécuritaire. Des calculs plus complexes seront nécessaires en cas d’utilisation de prêts pouvant bénéficier d’échéances de remboursement différées, modulées ou adaptées à une situation familiale spécifique.

Nous attirons votre attention sur le fait que ce calcul ne tient pas compte du taux des assurances à ajouter à la mensualité, ni des frais de garantie et de dossier. En outre rien ne vaut un rendez-vous à TauxPremier pour prendre en compte l’ensemble des éléments relatifs à votre dossier et avoir une estimation exacte.